J'ai quitté ma maison à l'heure où les chevaux vont boire et à celle où les élèves du collège Maurice Bécanne sortent de l'établissement sous les yeux bienveillants de surveillants heureux de pouvoir enfin se casser. Les élèves marchaient dans la rue. Au milieu de la rue.
Ils avaient le comportement d'un troupeau de vaches que l'on croise sur les routes pyrénéennes.